Vers le redressement du secteur de l’électricité en Guinée

La France et l’Union européenne appuient le redressement du secteur de l’électricité en Guinée

La Guinée dispose d’un potentiel hydro-électrique important, qui constitue un avantage comparatif exceptionnel. Mais en dépit de ce potentiel et des récents investissements dans le secteur (barrage hydroélectrique de Kaléta), le taux d’accès des populations à l’électrification reste encore bas.

Sollicitée par les autorités guinéennes, l’Agence française de développement a décidé de participer au redressement du secteur de l’énergie à travers l’octroi d’un prêt souverain d’un montant de 293,5 milliards de francs guinéens (30 millions d’euros). L’Union européenne s’est également engagée au financement du programme à travers le Fonds fiduciaire UE-Afrique pour les infrastructures pour un montant de 196 milliards GNF (20 millions d’euros) en dons.

Les fonds de ce blending (mixage prêts et dons) serviront à la réhabilitation et l’extension du réseau de distribution du courant électrique de Conakry, dans les zones d’Ansoumaniah et de Kagbelen en périphérie de la capitale. Le programme comprend aussi la réhabilitation et le renforcement du réseau de transport électrique constitué des lignes et des sous-stations de haute tension acheminant l’énergie des centrales de production hydroélectriques vers les postes de distribution à Conakry.

A l’horizon 2019, année prévue de mise en service des réseaux, le projet permettra le raccordement de 50.000 abonnés et, à terme, à 400.000 personnes d’avoir accès à l’électricité de façon sécurisée. Enfin, l’une des composantes du projet vise au renforcement de capacité du personnel de l’Électricité De Guinée (EDG), l’entreprise en charge de la fourniture du courant électrique sous contrat de gestion du groupe français VEOLIA depuis septembre 2015.

La signature des conventions de financement et de partenariat a eu lieu à Conakry le mercredi 23 mars 2016, au ministère de l’Économie et des Finances.

JPEG - 111.6 ko
Mme Malado Kaba, ministre de l’Economie et des finances, et M. l’ambassadeur de France en Guinée et en Sierra Léone, Bertrand Cochery
JPEG - 111.3 ko
M. Jean-Pierre Marcelli, directeur du département Afrique (Agence française de développement), aux côtés de Mme la Ministre et de M. l’Ambassadeur
JPEG - 93.6 ko
M. Gerardus Gielen, délégué de l’Union européenne, et Mme la Ministre de l’Economie et des Finances
JPEG - 125.9 ko
Discours de M. l’ambassadeur
JPEG - 100.3 ko
M. le ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Cheick Taliby Sylla, paraphe les documents

Dernière modification : 23/03/2016

Haut de page