Signature d’une Aide Budgétaire (ABG) de 5 M€.

JPEG

Cet appui trouve son ancrage dans le cadre des réformes insufflées par le nouveau programme FMI et fait suite aux efforts réalisés par la Guinée au nom de la gouvernance économique et financière. Plus précisément, la Guinée s’est engagée avec le soutien de l’AFD depuis 2016 dans une politique d’apurement de ses arriérés intérieurs, dont une partie a d’ailleurs été mise en exergue par un audit sur la période 1984-2013 financé par l’AFD.

JPEG

En concertation avec les autorités locales, il a donc été décidé de flécher cette aide budgétaire sur la poursuite du désintéressement partiel des créanciers de la Guinée, dont la dotation budgétaire avait été fixée à 109 Mds GNF en loi de finances rectificatives 2017. Les impacts économiques seront significatifs avec des liquidités directement injectées dans la sphère marchande, et une confiance envers l’Etat en passe d’être retrouvée. Aussi l’État s’est-il engagé à continuer ces efforts sur l’exercice 2018.

Pour rappel, la France via l’AFD a depuis 2012 octroyé et décaissé 37 M€ d’aide budgétaire à la Guinée dans des secteurs tels que la décentralisation, la santé, l’éducation, les finances publiques et l’énergie. Si ces aides contribuent à la réduction des déséquilibres macro budgétaires, elles facilitent aussi la mise en œuvre de réformes structurelles. Pour découvrir l’ensemble du portefeuille de l’agence et le contenu des 93 M€ engagé par l’AFD en 2016, nous vous invitons à aller sur le site de l’AFD en Guinée.

JPEG

JPEG

Dernière modification : 15/12/2017

Haut de page