Séminaire CAPSCA à Conakry

L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) coordonne au niveau mondial les questions de santé publique à travers l’Accord de collaboration pour la prévention et la gestion des évènements de santé publique dans le secteur de l’aviation civile (CAPSCA), un effort mondial visant à améliorer la planification et les réponses aux événements de santé publique qui touchent le secteur de l’aviation civile.

Depuis mars 2014, l’épidémie à virus Ebola a attiré l’attention sur le secteur de I’aviation en raison de certains cas rapportés liés aux voyages aériens.

Dans le cadre de la mise en œuvre du United Réponse Multi Partner Trust Fund et du plan d’action OACI-OMS (Organisation mondiale de la Santé) pour l’aviation sur l’épidémie de maladie à virus Ebola, le Bureau régional de I’OACI pour I’Afrique occidentale et centrale (WACAF) a organisé en collaboration avec l’Aviation civile guinéenne, un atelier sur la prévention et la gestion des évènements de santé publique dans le secteur de l’aviation, les 4-5 juin 2015 à Conakry.

Cet atelier a porté sur la mise en œuvre pour le secteur de I’aviation, des normes stipulées par les Annexes de I’OACI et le Règlement Sanitaire International (RSI 2005) de l’OMS. Les sujets couverts au cours de la formation, qui s’adresse aux exploitants de l’aéroport, aux compagnies aériennes et aux services de la navigation aérienne, incluent :

  • Le plan national de préparation pour les évènements de santé publique dans le secteur de l’aviation ;
  • Les procédures de communication en vol pour la notification de cas suspect à bord.
  • Gestion d’un cas suspect à bord ;
  • Le plan d’urgence d’aérodrome et certification d’aérodromes ;
  • L’introduction des questions de santé publique dans le programme universel ;
  • d’audits de supervision de la sécurité(USOAZP) de l’OACI ;
  • La gestion de l’évènement de santé publique aux points d’entrée (cas Ebola) ;
  • Les aspects opérationnels du RSI et sin application à l’aviation ;
  • Certification des aéroports selon le RSI ;
  • Le dépistage à l’entrée et à la sortie, y compris les leçons apprises ;
  • Les équipements de protection individuelle pour les personnes de l’aviation ;
  • Le nettoyage des aéronefs après le transport d’un cas suspect d’Ebola ;
  • Les Opérations d’ambulance aérienne incluant le cas d’Ebola.

JPEG

Le Premier Conseiller de l’Ambassade de France, M. Laurent Favier, a assisté à l’ouverture de l’atelier aux côtés de M. l’Attaché de sécurité intérieure, le Commandant (P) Pierre-Jean Suderie et de M. Nabil Chick, Conseiller Sûreté-Immigration intervenant en qualité de Conseiller du Directeur de l’Aviation civile guinéenne. L’équipe française de l’EPRUS (Établissement Public de Réponse aux Urgences Sanitaires) était également présente. Depuis le mois de septembre 2014, la France fournit une équipe composée d’un médecin, de deux infirmiers et d’un logisticien à l’aéroport international de Conakry-Gbessia. Ces personnels de l’EPRUS, issus de la réserve civile du Ministère de la Santé, assurent une présence constante à l’aéroport afin de mettre en œuvre, aux côtés des autorités de santé guinéennes, les prescriptions du Règlement sanitaire international.

Dernière modification : 09/06/2015

Haut de page