Second tour de l’élection présidentielle

Déclaration du Porte-parole au
Point de presse du 6 octobre 2010,
Quai d’Orsay.

Guinée.

Nous saluons la fixation par le président de la transition, sur proposition de la Commission électorale nationale indépendante, de la date du 24 octobre pour le second tour de l’élection présidentielle guinéenne.
Nous appelons l’ensemble des acteurs du processus de transition guinéen à faire preuve de responsabilité, et à tout mettre en œuvre pour que la date du 24 octobre soit respectée et que le scrutin se déroule dans la sérénité, conformément aux engagements pris au titre du Protocole d’entente signé à Ouagadougou. Il importe d’éviter tout ce qui peut favoriser la division avant comme après le scrutin.
Le processus de transition, que la France, comme ses partenaires, soutient, est irréversible.
Pour la première fois de leur histoire, les Guinéens seront appelés à choisir librement leurs autorités légitimes, qui représenteront l’ensemble de la population guinéenne. La France est à leurs côtés, et continuera à apporter son plein soutien au processus en cours.
Q - Quelle est votre réaction à l’officialisation de la date du 24 octobre pour l’organisation du second tour de la présidentielle en Guinée ? Le ministre Bernard Kouchner a-t-il eu un nouvel échange avec les deux candidats en lice ?
R - Pour votre première question, je vous renvoie à ma déclaration.
S’agissant de votre seconde question, le ministre est en contact régulier avec les principaux acteurs du processus de transition guinéen.

Dernière modification : 06/12/2010

Haut de page