Rénovation du dispensaire des Anciens combattants de Conakry

La mission de coopération de défense de l’ambassade participe à la rénovation du dispensaire destiné aux Anciens combattants guinéens.

Les locaux du dispensaire rénové de Conakry ont été inaugurés le vendredi 18 janvier.

Une vue du dispensaire - JPEG

Le dispensaire des anciens combattants est situé dans le quartier Tombo sur la Corniche sud de Conakry.

Financé par l’union Fédérale française des associations des anciens combattants et victimes de guerre (UFAFCVG), il a été inauguré le 18 septembre 2006 et remis officiellement au service de santé des Armées Guinéennes.

Soutenu par la mission de défense de l’Ambassade en Guinée, dirigé par le LCL Angeline KOUROUMA, le dispensaire assiste tout au long de l’année plus de 500 anciens combattants de Conakry et ses environs.

Angéline Kourouma et une patiente, veuve d'un Tirailleurs sénégalais - JPEG

Depuis son ouverture le 11 décembre 2006, plus 3 750 consultations ont été enregistrées dont les principales pathologies sont :

- accès palustre : 1338 cas
- lombarthrose : 322 cas
- Hypertension artérielle 434 cas
- syndrome douloureux épigastrique 344 cas
- diabète : 89 cas
- hypertrophie bénigne de la prostate : 15 cas
- séquelle d’Accident Vasculaire Cérébral : 7 cas
- cataracte : 24 cas.

Angéline Kourouma vérifie l'appareillage d'un Ancien combattant - JPEG

En 2010, 20 anciens combattants ont été pris en charge, sur financement de l’office national des anciens combattants et victimes de guerre français, par la section chirurgicale des affections oculaires de l’hôpital de Donka (4 opérés pour glaucome, 6 opérés pour cataracte sénile, 10 patients traités médicalement).


Les Présidents de l’Office national et de la Fédération des associations des Anciens combattants étaient présents à la cérémonie d’inauguration organisée vendredi 18 janvier :

Malheureusement, compte tenu des distances, il est très difficile aux anciens combattants de l’intérieur du pays de venir régulièrement consulter au dispensaire mis à leur disposition. C’est pourquoi, dans le cadre de l’aide aux démunis, la mission de défense de l’ambassade fait régulièrement des visites aux anciens combattants à l’intérieur du pays accompagnée d’une aide médicale.

Dernière modification : 04/05/2015

Haut de page