Projet Riz-Basse Guinée, signature d’une convention de don par l’AFD de 9 M d’euros - 8 MAI 2007

MONSIEUR LE MINISTRE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN,
MONSIEUR LE MINISTRE DE L’AGRICULTURE, DE L’ELEVAGE, DE L’ENVIRONNEMENT ET DES EAUX ET FORETS,
MADAME LA PRESIDENTE DE LA FEDERATION DES ORGANISATIONS PAYSANNES DE BASSE GUINEE (FOPBG),
MONSIEUR LE DIRECTEUR GENERAL DE L’IRAG,
MONSIEUR LE DIRECTEUR DE L’AFD,
MESDAMES ET MESSIEURS,

DEPUIS BIENTOT 20 ANS, LA COOPERATION FRANCAISE S’ATTACHE A SOUTENIR LE DEVELOPPEMENT DE LA RIZICULTURE IRRIGUEE EN GUINEE MARITIME ET CONTRIBUER AINSI A L’AMELIORATION DE LA SATISFACTION DES BESOINS DES POPULATIONS PAR UNE PLUS GRANDE PRODUCTION LOCALE.

LES REALISATIONS RIZICOLES APPUYEES PAR LA FRANCE ONT ETE NOMBREUSES DANS CETTE REGION. JE RETIENDRAI PRINCIPALEMENT :
§ LE PROJET D’APPUI AUX ACTIONS VILLAGEOISES INITIE EN 1988,
§ LE PROJET DE DEVELOPPEMENT RURAL DU KAPATCHEZ EN 1992, ET
§ LE PROJET DE DEVELOPPEMENT DE LA RIZICULTURE IRRIGUEE EN GUINEE MARITIME QUI S’EST ACHEVE EN 2003.

S’ Y AJOUTENT DES PROJETS PLUS TRANSVERSAUX TEL QUE LE PROJET D’APPUI A LA SECURITE ALIMENTAIRE (PASAL) ET SON SUCCESSEUR ACTUEL LE PROJET DE DYNAMISATION DES FILIERES VIVRIERES (DYNAFIV) QUI VISE A AMELIORER LA COMPETITIVITE DE LA FILIERE ET L’ORGANISATION TECHNIQUE ET PROFESSIONNELLE DE SES ACTEURS.
AU TOTAL LA FRANCE A CONSACRE PRES DE 13 MILLIONS D’EUROS (OU 65 MILLIARDS DE GNF AU COURS ACTUEL) AU DEVELOPPEMENT DE LA FILIERE.

LE PRECEDENT PROJET FINANCE SUR DON DE L’AGENCE A PERMIS LA MISE EN VALEUR A PLUS DE 90% DES 17 PERIMETRES AMENAGES ET DES GAINS DE RENDEMENT A L’HECTARE MULTIPLIES PAR PLUS DE 2 AU BOUT DE DEUX ANS. LE PROJET A PERMIS UNE FORTE CROISSANCE DE LA PRODUCTION, PASSANT DE 6 000 A 12 000 TONNES SUR LA ZONE CONCERNEE PAR LE PRECEDENT PROJET.

C’EST SUR LA BASE DE CES RESULTATS TRES ENCOURAGEANTS QUE L’AGENCE FRANÇAISE DE DEVELOPPEMENT MET AUJOURD’HUI, A LA DISPOSITION DE LA REPUBLIQUE DE GUINEE, UNE NOUVELLE SUBVENTION DE 9 000 000 EUROS (SOIT UN PEU PLUS DE 45 MILLIARDS DE FRANCS GUINEENS) POUR METTRE EN ŒUVRE UNE NOUVELLE PHASE DE DEVELOPPEMENT DE CETTE FILIERE.

LE « PROJET D’APPUI AU DEVELOPPEMENT DE LA FILIERE RIZ DE BASSE GUINEE » DOIT S’EXECUTER SUR 4 ANS AVEC POUR PRINCIPAUX OBJECTIFS :
§ DE REALISER DES INFRASTRUCTURES DE MAITRISE DE L’EAU COUVRANT 5 000 HA ENVIRON EN AMELIORANT LA GESTION DE L’EAU SUR CES PLAINES, NOTAMMENT PAR DES AMENAGEMENTS PARCELLAIRES ;
§ D’ACCROITRE AINSI LA PRODUCTION ANNUELLE DE RIZ PADDY DE 80% SUR LA ZONE CONCERNEE POUR ATTEINDRE 15.700 TONNES A L’ISSUE DU PROJET ;
§ D’APPORTER AUX PRODUCTEURS LES APPUIS TECHNIQUES NECESSAIRES A UNE MISE EN VALEUR EFFICACE ET DURABLE DE CES ZONES AMENAGEES ;
§ ET DE RENFORCER LES ACTEURS INSTITUTIONNELS PARTICIPANT A CETTE FILIERE ET TOUT PARTICULIEREMENT LES ORGANISATIONS DE PRODUCTEURS DE BASSE GUINEE.

IL S’AGIT D’UN PROJET A LA FOIS CLASSIQUE ET NOVATEUR.
IL EST DE FACTURE CLASSIQUE EN CE QU’IL PROMEUT, COMME TOUTES LES INTERVENTIONS QUE SOUTIENT L’AFD, LE DEVELOPPEMENT DURABLE, A LA FOIS PORTEUR DE CROISSANCE ET D’AMELIORATION DU REVENU ET DES CONDITIONS DE VIE DES PAYSANS TOUT EN PRESERVANT L’EQUILIBRE ECOLOGIQUE DELICAT DE L’ECOSYSTEME REMARQUABLE QU’EST LA MANGROVE.

IL EST NOVATEUR PAR SA DEMARCHE PARTICIPATIVE DEPUIS SA CONCEPTION (AVEC UNE LARGE CONCERTATION DE TOUTES LES PARTIES CONCERNEES QUI ONT ETE CONSULTEES LORS DE L’EVALUATION DU PROJET) JUSQU’A SA REALISATION, AVEC UN APPUI A DIFFERENTS ACTEURS (LES ORGANISATIONS PAYSANNES, LA RECHERCHE APPLIQUEE, L’ONG UNIVERS SEL). IL PROMEUT AINSI UN VERITABLE PARTENARIAT PUBLIC PRIVE ASSOCIANT L’ADMINISTRATION ET DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE.

UNE PARTIE DE CETTE SUBVENTION (9 MILLIARDS DE FRANCS) SERA AINSI RETROCEDEE EN FAVEUR DE LA FEDERATION DES PAYSANS DE BASSE-GUINEE POUR METTRE EN PLACE PLUSIEURS ACTIONS. UNE AUTRE PARTIE DE CETTE SUBVENTION (1,8 MILLIARDS DE FRANCS) SERA EMPLOYEE DIRECTEMENT PAR L’IRAG POUR LE VOLET « RECHERCHE-DEVELOPPEMENT »

LA COORDINATION, LE SUIVI ET L’EVALUATION DE CE PROJET SERONT ASSURES PAR LA DIRECTION NATIONALE DU GENIE RURAL.

POUR APPUYER LA MAITRISE D’OUVRAGE ET LES PRINCIPAUX ACTEURS DU PROJET, NOUS AVONS PREVU DE FINANCER 3 POSTES D’EXPERTS TECHNIQUES RESIDENTS AU PROFIT DE LA DNGR, DE LA FOPBG ET DE L’OPERATEUR EN CHARGE DE LA REALISATION DES INFRASTRUCTURES.

LE PROJET PREND PAR AILLEURS EN CHARGE L’ASSISTANT TECHNIQUE DE L’ONG UNIVERS SEL, SPECIALISEE EN AMENAGEMENT ET EN GESTION DE L’EAU A LA PARCELLE.

IL PREVOIT EGALEMENT LE RECRUTEMENT DE DEUX VOLONTAIRES FRANÇAIS DU PROGRES QUI VIENDRONT EN APPUI AUX FONCTIONS D’AMENAGEMENT HYDRAULIQUE ET GESTION ADMINISTRATIVE ET FINANCIERE DES STRUCTURES CONCERNEES.

CE NOUVEAU PROJET S’INSCRIT BIEN DANS LA NECESSITE DE DEVELOPPER LES IMPORTANTES POTENTIALITES AGRICOLES DU PAYS POUR SATISFAIRE PLUS COMPLETEMENT LA DEMANDE DES POPULATIONS.

LES REVENUS GENERES CONCERNERONT QUELQUES DIZAINES DE MILLIERS DE PRODUCTEURS ET LE RENFORCEMENT DES INSTITUTIONS, NOTAMMENT DES ORGANISATIONS DE PRODUCTEURS, DEVRAIT BENEFICIER A BIEN PLUS DE MONDE ENCORE.
L’INTEGRATION DE L’ENSEMBLE DE LA FILIERE RIZ, AMONT ET AVAL COMPRIS, DOIT EGALEMENT AVOIR UN IMPACT SUR LA DISTRIBUTION DE REVENUS TIRES DE CES ACTIVITES DANS LA ZONE RURALE DE BASSE GUINEE, AFIN DE CONTRIBUER A MAINTENIR L’EQUILIBRE ENTRE LES POLES DE DEVELOPPENT INDUSTRIELS DE BASSE GUINEE (INDUSTRIE MINIERE EN PLEIN DEVELOPPEMENT) ET LES ZONES A VOCATION RURALE.

JE TIENS AUJOURD’HUI A SALUER L’IMPLICATION DE L’ENSEMBLE DES ACTEURS ET PARTENAIRES DANS LA MISE AU POINT DE CE PROJET. J’ATTENDS A PRESENT DE CES MEMES ACTEURS ET PARTENAIRES QU’ILS TRAVAILLENT ENSEMBLE ET S’INVESTISSENT PLEINEMENT DANS SA REALISATION.

JE VOUS REMERCIE.

Dernière modification : 09/07/2008

Haut de page