Message à la communauté française - 21 juin 2011

Message à la communauté française de Guinée

Mardi 21 juin 2011

Bonjour,

L’ambassade de France souhaite appeler votre attention sur la recrudescence de la délinquance à Conakry et en province. Un explication est l’arrivée de la saison des pluies, couplée avec l’approche du Ramadan.

Les attaques de domiciles sont plus fréquentes qu’elles ne l’étaient en début d’année. L’ambassade vous demande donc de faire preuve de vigilance. En particulier, dès 18h, le soir, l’ambassade vous recommande de vérifier que les accès à votre domicile, portes et fenêtres, sont bien sécurisés et fermés. Au minimum, vous devez vous assurer de disposer à proximité d’un téléphone chargé, afin de pouvoir alerter l’ambassade en cas de danger (64 57 01 92 ; 63 35 42 10).

En voiture, il est recommandé de fermer les portes à clé, de remonter les glaces et de ne pas stationner dans les endroits peu éclairés, plus encore peu fréquentés. Il est en général déconseillé de se déplacer la nuit dans les quartiers périphériques. Les déplacements en province la nuit sont à exclure.

L’état-major de la gendarmerie, conscient de cette recrudescence de la violence, met à disposition de la population six numéros verts. Vous trouverez ci-dessous le communiqué de la gendarmerie.

Communiqué du Chef d’Etat-major de la Gendarmerie nationale :

Mise à la disposition de la population de six numéros verts pour la lutte contre le banditisme et la criminalité en Guinée

Le Chef d’Etat-major de la Gendarmerie nationale

A Toutes les radios, presse publique et privée « Pour large diffusion »

Objet : Mise à disposition de la population de numéros verts

Suite à la montée galopante de la criminalité de tout genre ces derniers temps à Conakry et à l’intérieur du pays.
L’Etat-major de la Gendarmerie nationale met à la disposition de la population, six (6) numéros verts, destinés à joindre plus facilement le Centre des Opérations de la Gendarmerie Nationale, en cas de besoin.
Le Centre des Opérations, dans les secondes qui suivent, prendra toutes les dispositions nécessaires pour faire intervenir rapidement et efficacement une unité de gendarmerie de proximité.

Il est à préciser que tout renseignement relatif au démantèlement des réseaux de bandits sera judicieusement exploité au Centre des Opérations de la Gendarmerie nationale.

Les conditionnalités de mise en mouvement des forces de Gendarmerie sont les suivantes :

L’appelant doit obligatoirement préciser :

- Son adresse, étant entendu que l’anonymat sera strictement protégé ;

- Son numéro de téléphone dans le cas où il est masqué ;

- Les lieux (quartiers, secteurs, communes, préfectures) où se passe l’évènement ;

- Le motif de l’appel : attaque, vol, brigandage, mouvement ;

- Suspects ou toute autre information ;

- Il doit garder le contact avec le Centre des Opérations jusqu’à l’arrivée de l’Escadron de gendarmerie mobile sur les lieux.

Ces numéros verts sont les suivants :

63 11 32 83 - 64 30 97 37 - 64 30 91 65 - 65 61 68 25 - 67 73 62 83 - 68 76 23 33

Conakry, le 17 juin 2011
Le Chef d’Etat-major de la Gendarmerie Nationale
Général de Brigade Ibrahima Baldé

- Marc Schmitt
Chef de chancellerie
Ambassade de France en Guinée
Conakry

Dernière modification : 21/06/2011

Haut de page