Message à la communauté française de Guinée (Jeudi 29 mai 2008 – 16 heures)

La situation est très confuse aujourd’hui 29 mai. On signale des mouvements de camions transportant des militaires en armes. Des barrages ont été installés à certains points. Un accrochage sérieux a eu lieu peu après 15 heures entre des éléments de la Garde présidentielle qui tenaient un barrage au niveau du Pont du 8 novembre et des mutins qui tentaient de passer.

Compte-tenu des incertitudes persistant sur la situation, et malgré l’arrivée ce matin de vols d’Air Sénégal International et d’Air Mali, Air France a pris la décision de faire repartir sur Paris le vol qui avait été dérouté hier soir sur Dakar. Les passagers ont eu le choix entre rester à Dakar pour être plus tard reroutés sur Conakry, ou repartir pour Paris.

Les stations-service TOTAL sont fermées à l’exception de celles de Kaloum (2), Camayenne (1) et Coleah (1).

L’ambassade de France recommande à la communauté française de ne se déplacer dans la journée qu’en cas de nécessité, en empruntant de préférence les grands axes. Les déplacements de nuit sont à proscrire. Il convient dans tous les cas d’éviter les abords des camps militaires.

Si vous entendez des coups de feu rapprochés, mettez-vous à l’abri afin d’éviter les risques de balles perdues.

Le lycée français et le centre culturel franco-guinéen sont fermés et le resteront demain.

L’ambassade est ouverte. Tout élément d’information important peut lui être communiqué aux numéros suivants : 30 47 10 11, 64 59 70 02, 64 58 98 17 et 62 41 59 63./.

Dernière modification : 29/05/2008

Haut de page