La France soutient le Service civique d’Action pour le Développement (SCAD) en Guinée, « l’école de la 2ème chance »

Avec l’appui financier de l’État guinéen, de l’Agence française pour le Développement (AFD) pour un montant de 7 millions d’euros (soit plus de 80 milliards de francs guinéens) sur ressources du Contrat Désendettement Développement (C2D) et de la Coopération militaire française, se poursuit la montée en puissance du Service civique d’Action pour le Développement (SCAD), qui est « l’école de la 2ème chance » en Guinée.

JPEG

Après la signature de plusieurs conventions avec les ministères guinéens partenaires (notamment ceux de l’Enseignement et de l’Agriculture), la première pierre du centre SCAD de la Haute-Guinée a été posée le 12 septembre 2020, au sein du lycée d’excellence de Kankan qui abritera la structure.

JPEG

Le programme, qui ouvre de réelles perspectives à la jeunesse guinéenne, prévoit d’ici 5 ans l’ouverture d’un centre de formation et d’insertion dans chacune des régions administratives de la Guinée, et ceci dans des différents domaines : sécurité, hôtellerie-restauration, agriculture, mines, travaux publics et petits métiers du secteur informel.

JPEG

JPEG

JPEG

Dernière modification : 29/09/2020

Haut de page