La Chaîne de l’Espoir au secours des jumeaux de Donka

Les jumeaux siamois de Donka ont été évacués vers la France. Ils ont été pris en charge à l’hôpital Necker, à Paris.

Le professeur Alain Deloche, fondateur de l’ONG la Chaîne de l’Espoir, et le docteur Eric Cheysson, président en exercice, se sont rendus à Conakry du 17 au 19 avril. La Chaîne de l’Espoir est une association française qui vient en aide aux enfants démunis. Depuis 1994, elle agit dans le monde entier pour leur donner accès aux soins et à l’éducation.

Le but principal de leur déplacement était d’évacuer vers la France deux enfants âgés de 3 mois, qui sont nés reliés l’un à l’autre (jumeaux conjoints ou "siamois").

Le professeur Deloche et le docteur Cheysson se sont rendus à l’hôpital Donka, où ils ont échangé avec l’équipe médicale du docteur Daniel Panzo, qui s’occupe des enfants depuis leur naissance. Ils ont également adressé leurs félicitations à la sage-femme qui est parvenu à sauver la mère et les deux enfants au cours de l’accouchement.

de g. à dr. : le professeur Deloche, la mère avec ses enfants Hassan et Boubacar, le père et le docteur Cheysson
JPEG

Ils se sont également rendus à l’hôpital Ignace Deen et au Centre mère-enfant de Coronthie, où ils ont passé en revue les opportunités de coopération de la Chaîne de l’Espoir avec ces structures.

Le 19 avril, les deux membres de la Chaîne de l’Espoir ont quitté Conakry pour la France, avec les deux jumeaux, leur mère, et le docteur Panzo, accompagnés par une importante délégation de la fondation PROSMI de la Première Dame de la République de Guinée.

Les enfants vont être pris en charge à l’hôpital Necker, à Paris, où l’opération extrêmement difficile et délicate de leur séparation pourra être réalisée avec de meilleures chances de succès que dans les structure hospitalières guinéennes, moins expérimentées pour le traitement de ce type de pathologies. La Chaine de l’Espoir assume l’intégralité des coûts afférents à leur transport et à leur hospitalisation.

Pendant leur séjour en Guinée, le professeur Deloche et le docteur Cheysson ont été pris en charge par la Première Dame, qui les a reçu à déjeuner avant leur départ et leur a exprimé toute sa gratitude et son espoir pour les deux enfants.

Au cours d’un point de presse à l’hôpital Donka, M. l’Ambassadeur de France en Guinée et en Sierra Léone, Bertrand Cochery, a salué l’action de la Chaîne de l’Espoir et a émis le souhait que la longue tradition de coopération franco-guinéenne dans le domaine de la santé se poursuive et se renforce encore davantage à l’avenir.

Cliquer ici pour aller sur le site de La Chaîne de l’Espoir

Dernière modification : 20/04/2015

Haut de page