L’OFII soutient des projets innovants en Guinée

La Représentation de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) a effectué du 25 au 28 mai 2015 une mission pour examiner sept nouveaux projets de réinsertion de migrants guinéens de retour à Conakry.

Pour rappel, l’OFII soutient les initiatives de personnes souhaitant créer une activité économique dans leur pays d’origine. L’OFII leur apporte un appui matériel, technique et financier dans la mise en œuvre de leur projet.
Le Comité de sélection composé des représentants de l’Ambassade de France en Guinée et de l’OFII-Mali, a validé sept projets présentés pour un montant de 53 158 euros (432 000 000 GNF) soit une aide moyenne par projet de 7 593 euros (60 000 000 GNF) (subvention et suivi).
En février 2015, un comité avait déjà validé neuf projets pour un montant de 56 529 euros (460 000 000 GNF).

Le comité de sélection étudie les projets proposés
JPEG

Durant leur séjour, le directeur de la représentation, Stéphane Vézignol, et la coordinatrice réinsertion, Yvonne Kankindi-Allard, de l’OFII-Mali ont également rencontré le Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, la Directrice Nationale de l’emploi des jeunes et le Directeur général de l’agence guinéenne de la promotion de l’emploi (AGUIPE), afin de rechercher des axes de coopération. Le caractère innovant de ces projets, notamment par la mise en place d’un système de gestion électronique des dossiers des patients hospitalisés, l’ouverture d’une agence d’architecture favorisant l’utilisation des matériaux locaux, ou encore l’ouverture d’un laboratoire d’analyse biomédicale répondant aux besoins croissants de la population dans ce domaine, a été salué par le Comité.

Une conférence de presse a été organisée par le Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi jeune, M. Moustapha NAITE

JPEG

Au cours de cette mission, trois projets validés en février 2015 ont fait l’objet d’une visite et d’une évaluation : un projet de commerce général à Conakry et deux projets d’exploitation de fermes avicoles situées à Coyah. Les promoteurs de ces trois projets ont indiqué aux membres de la mission qu’ils avaient déjà atteint le seuil de rentabilité économique.

Dernière modification : 16/06/2015

Haut de page