L’Ambassade apporte une aide médicale aux Anciens Combattants

L’Ambassade de France, par le biais de sa mission de défense, a effectué, les 24 et 28 janvier 2015, une mission d’aide médicale au profit d’Anciens Combattants guinéens atteints de cataracte.

Avec le soutien de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre de la République de Guinée et en particulier du lieutenant-colonel Angeline Kourouma, infirmière au dispensaire des Anciens Combattants de Conakry, la mission de défense a fait appel aux services du Docteur Pierre-Louis Lamah, médecin-ophtalmologiste, chef de la Nouvelle clinique-ophtalmologie à Conakry.

Ainsi, le 24 janvier, le Docteur Lamah a reçu en consultation 30 Anciens Combattants malvoyants choisis en fonction de la gravité de leur pathologie.

Mesure de l’acuité visuelle
JPEG

Consultation auprès du médecin
JPEG

Parmi ces 30 Anciens Combattants, six se sont vu prescrire un traitement médical contre le glaucome, maladie qui sans thérapie peut mener jusqu’à la cécité, et sept autres, dont une veuve, ont été opérés avec succès le 28 janvier, de la cataracte. Huit, enfin, doivent à leur tour être opérés prochainement.

Anesthésie locale avant l’intervention
JPEG

L’intervention
JPEG

Ces Anciens Combattants de l’Armée française, dont un était totalement aveugle depuis 21 ans, se sont montrés extrêmement touchés par cette aide médicale qui leur a permis de retrouver la vue et changé littéralement leur quotidien. Ainsi, madame HABA, veuve d’ancien combattant (en photo ci-dessous), opérée des deux yeux, est désormais autonome dans ses déplacements, alors qu’avant l’opération l’assistance de deux personnes lui était nécessaire.

Deux de nos patients, quelques jours après l’opération
JPEG

Forte de ce succès, l’Ambassade de France organisera une action similaire à la fin du premier semestre 2015.

Dernière modification : 10/12/2015

Haut de page