Forum National de la Société Civile pour une nouvelle dynamique de changement - 12 juillet 2008

12, 13 et 14 juillet 2008
Séance d’ouverture

Discours de Monsieur Jean-Michel BERRIT,
Ambassadeur de France en Guinée et en Sierra Léone

Monsieur le Président de la CENI,
Madame la représentante du Conseil économique et Social
Monsieur le représentant de Comité civilo-militaire
Messieurs les représentants du PNUD et de la CEDEAO
Mesdames, messieurs les secrétaires généraux des centrales syndicales,
Messieurs les représentants des institutions républicaines
Messieurs les représentants des autorités religieuses
Mesdames, Messieurs les animateurs de la société civile en Guinée,
Chers amis,

Au moment d’ouvrir le Forum de la société civile de Guinée, je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée émue pour tous ceux qui se sont mobilisés et surtout pour tous ceux qui ont eu le malheur de croiser les balles de la répression. Mes premières pensées vont aux victimes et aux familles des victimes des mouvements de juin 2006 et de janvier et février 2007 Ainsi qu’aux innocents tués, le plus souvent par des balles perdues, lors de la mutinerie militaire et de la révolte des policiers
J’ai volontairement choisi de m’adresser à vous de manière brève car je sais votre temps compté et je mesure l’ampleur de la tâche que vous vous êtes assignés durant les trois jours qui viennent.

La société civile guinéenne, le Conseil national des organisations de la société civile, les centrales syndicales, vous tous, ainsi que les Partis politique avez joué un rôle majeur dans les évènements qui ont marqué la vie sociale, économique et politique de votre pays au cours de ces dernières années. Grâce à votre mobilisation courageuse et obstinée, un nouvel espoir est né, espoir encore fragile mais qui ne s’éteindra pas, l’espoir du changement pour une société plus juste et plus solidaire.

Les trois thèmes que vous avez choisis de mettre en débat résument à eux seuls le chemin qu’il reste à parcourir pour que cet espoir devienne réalité :
- L’Etat de droit et l’autorité de l’Etat : il ne peut exister de société plus juste sans le droit et sans justice. Il faut donc un Etat capable de les faire respecter. Sur ce point, je voudrais simplement vous dire qu’il n’est pas non plus d’Etat de droit sans citoyens véritablement disposés à en respecter les règles et à en accepter les normes. Sur ce point, les organisations de la société civile ont sûrement un rôle à jouer et l’obligation de réussir pour que l’Etat de droit s’installe dans tous les esprit.
- La crise alimentaire : il n’est pas société plus juste et plus solidaire quand la faim guide les hommes. Cette crise ne concerne évidemment pas uniquement la Guinée. C’est une crise mondiale qui affecte durement les économies des pays les plus riches mais surtout qui risque fort d’ébranler les économies les plus fragiles. Paradoxalement, je crois qu’il faut aussi y voir une chance pour la Guinée, car votre pays dispose d’atouts agricoles exceptionnels qui pourraient lui permettre, non seulement d’accéder à l’autosuffisance alimentaire, mais également de devenir un acteur majeur de l’économie agroalimentaire de la région.
- Les élections : elles constituent une étape essentielle, indispensable pour reconstruire la confiance entre le peuple guinéen et ses dirigeants. La tenue en fin d’année des élections législatives doit marquer le début d’une nouvelle ère, ouvrir la voie de la transition. Je sais que le Premier ministre et son gouvernement en sont convaincus et je suis certain qu’ils déploieront tous leurs efforts pour quelles se déroulent dans les délais prévus et de la manière la plus libre et la plus transparente qui soit. Il appartient à toutes les forces vives du pays de se mobiliser et d’être vigilantes pour que rien ne puisse s’y opposer.

Ensemble, vous avez la possibilité de faire avancer votre pays. Permettez-moi de vous assurer de mon soutien et de celui de la France.

Je souhaite qu’au cours de ces trois jours votre dialogue soit constructif. Je vous remercie de m’avoir accueilli parmi vous./.

Dernière modification : 16/07/2008

Haut de page