Epidémie de Choléra : les autorités guinéennes communiquent - 13 août 2012

Communiqué du ministère de la Santé
transmis par le Bureau de Presse de la Présidence de la République guinéenne

"MNISTERE DE LA SANTE ET DE L’HYGIENE PUBLIQUE

Le choléra est en Guinée !

Chers compatriotes, le choléra est en Guinée. Évitons-le !

Entre le 2 février et le 2 Aout 2012, 1463 cas de choléra et 50 décès ont été enregistrés dans la ville de Conakry et les préfectures de Coyah, Forécariah, Dubréka, Boké, Boffa et Mamou.

Tout malade de diarrhée ressemblant à de l’eau de riz accompagnée ou non de vomissements doit être amené au centre de santé ou à l’hôpital le plus proche où il sera traité gratuitement. Les médicaments sont disponibles et il n’a rien à payer ailleurs.

Pour éviter le choléra :

• Buvons de l’eau propre c’est à dire de l’eau de robinet, de l’eau de forage ou de l’eau traitée au "sur eau" ou au chlore ou de l’eau bouillie ou les sachets d’eau vendus dans le commerce ( eau de Coyah, eau de Dalaba, Cristal etc.) ;

• L’eau marigot, de rivière ou de fleuve pour être propre à la boisson devra être traitée ou bouillie avant d’être consommée ;

• Protégeons les aliments cuits contre les mouches et tout autre vecteur susceptible de les contaminer ;

• Lavons nos mains à l’eau et au savon avant de manger et après les toilettes ;

• Consommons les aliments cuits pendant qu’ils sont encore chauds ; s’ils sont froids réchauffons-les avant de les consommer.

Au niveau des écoles

• Chaque établissement scolaire doit disposer d’une source d’eau potable, de latrines et du savon pour se laver les mains.

• Les élèves ne doivent acheter et consommer (que) des aliments cuits, couverts ou emballés et de préférence à chaud.

• Les aliments crus (fruits ou légumes) devront être lavés à l’eau et au savon avant d’être consommés.

• L’eau de boisson devra être l’eau de robinet, l’eau de forage ou les sachets d’eau vendus dans le commerce (eau de Coyah , eau de Dalaba, Cristal etc. )

• Chaque élève devra se laver les mains à l’eau et au savon après avoir utilisé les latrines

En cas de décès dus au choléra

• Le corps doit être isolé immédiatement et déclaré aux autorités administratives et sanitaires de la localité ;

• Compte tenu du grand risque de contamination, la toilette funèbre est déconseillée. Si cette toilette est nécessaire, utilisons l’eau de javel.

• Enterrons le corps au cimetière le plus proche.

• En cas de décès à domicile, le dépôt du corps à la morgue n’est pas permis.

• Le transport du corps d’une ville à une autre est interdit pour éviter l’extension de la maladie.

• Les habits du défunt doivent être bouillis, lavés et séchés au soleil.

• Le domicile doit être désinfecté par les agents de santé.

• Tout autre malade suspect de choléra doit être adressé au centre de santé le plus proche pour sa prise en charge rapide.

Ce geste est important pour sauver la vie de nos malades, nous devons tous l’accepter."

Transmis le 13 août 2012 par le Bureau de Presse de la Présidence.

Dernière modification : 14/09/2012

Haut de page