Destruction de mines antipersonnel à Kindia

Le 1er mai dernier, sur le champ de tir de la 1ère Région Militaire de Kindia, le Génie militaire guinéen et les spécialistes du déminage de la Sécurité Civile française ont procédé à la destruction d’un millier de mines antipersonnel.
JPEG

Ces mines avaient été relevées au cours des opérations de dépollution pyrotechniques effectuées à Kindia et qui se terminent cette semaine.
JPEG

Rappelons que la France et la Guinée ont toutes deux adhéré, en 1998, à la Convention sur l’interdiction des mines antipersonnel (Convention d’Ottawa).
JPEG

JPEG

JPEG

Dernière modification : 03/11/2014

Haut de page