Communiqué du ministère des affaires étrangères et européennes -29/09/2009

Paris, 29 septembre 2009
COMMUNIQUE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET EUROPEENNES

Situation en République de Guinée

La France condamne avec la plus grande fermeté la répression violente exercée par l’armée contre les Forces vives de Guinée au cours d’une manifestation pacifique organisée à Conakry.

Cette répression sanglante aurait fait plusieurs dizaines de morts parmi les manifestants. Plusieurs responsables de l’opposition et de la société civile auraient été blessés. Nous assurons le peuple guinéen de toute notre solidarité et adressons aux familles des victimes et à leurs proches nos condoléances.

La France appelle à la libération immédiate et sans condition de toutes les personnes arrêtées au cours de cette manifestation.

La France appelle le Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD), à faire preuve de responsabilité et à écouter les aspirations légitimes du peuple guinéen à désigner démocratiquement ses dirigeants.

Le respect de l’engagement librement souscrit par le capitaine Dadis Camara, président du CNDD, devant la communauté internationale de ne pas se présenter à l’élection présidentielle de 2010 est de nature à permettre le retour au calme.

La France consulte ses partenaires au sein de l’Union européenne et du Groupe international de contact sur la Guinée afin d’étudier les conséquences à tirer rapidement de ces évènements.

Dernière modification : 29/08/2011

Haut de page