Clôture du projet TWIN2H

Le projet TWIN2H dont l’acronyme anglais signifie en français « Jumelages pour l’Hygiène Hospitalière » a été mis en œuvre en Guinée et au Liberia par Expertise France à compter d’avril 2015 vient de s’achever.
L’ambassadeur de France, M. Jean-Marc GROSGURIN a présidé aux côtés du chef de cabinet du ministre d’Etat, ministre de la Santé M. Edouard Niankoye LAMAH, la cérémonie de clôture du projet le 12 octobre 2018.

Né à l’initiative de la France en réponse à l’épidémie de la maladie à virus Ebola, TWIN2H a été une des nombreuses actions de solidarité de la France avec la Guinée pour reconstruire durablement les capacités du système de santé guinéen et à fournir des soins de qualité. Pour mémoire, au total, la France a apporté une aide d’environ 158 millions d’euros à la Guinée pour faire face à cette dramatique épidémie et elle poursuit ses efforts pour renforcer la recherche avec l’Institut Pasteur de Guinée, l’INSERM et l’IRD, et pour consolider le système de santé guinéen avec l’Agence française de développement et la coopération universitaire, ainsi que par l’intermédiaire de l’Union européenne et des institutions multilatérales.

Intégralement financé par le gouvernement français pour un montant de 3 millions d’euros, le projet TWIN2H a permis

-  le renforcement de la gouvernance du système de santé en matière d’hygiène hospitalière,
-  le renforcement des connaissances, des attitudes et des pratiques d’hygiène,
-  l’amélioration des mesures et des conditions d’hygiène au sein des structures sanitaires (à ce titre l’appui de la France a permis la réalisation de travaux de réhabilitation, l’achat d’équipements et de consommables d’hygiène),
-  l’amélioration du suivi et d’évaluation de l’hygiène hospitalière.

En Guinée, les activités du projet TWIN2H se sont déroulées sur 10 sites hospitaliers répartis sur tout le territoire (hôpital de Donka, hôpital de Kipé, hôpital Ignace Deen, hôpital régional de Boké, hôpital régional de Labé, hôpital régional de Kankan, hôpital régional de Nzérékoré, hôpital préfectoral de Siguiri, hôpital préfectoral de Forécariah, hôpital préfectoral de Guéckédou) ainsi que sur 6 centres de santé associatifs, confessionnels et privés de Conakry.

Cet ambitieux projet a abordé la problématique de l’hygiène hospitalière dans son ensemble. En effet, celle-ci est la base essentielle au bon fonctionnement d’un hôpital. Sans hygiène il ne peut y avoir de bonne médecine. L’hygiène hospitalière a aussi l’avantage de reposer sur des gestes simples qui doivent devenir des habitudes et des réflexes et qui ne nécessitent pas un important investissement financier, comme le lavage des mains avant tout contact avec un patient, la stérilisation des instruments chirurgicaux ou le nettoyage des locaux. Ces reflexes sont aussi ceux qui concernent la mise au point d’indicateurs de qualité et de performance et leur suivi. En ce sens, la mise en place de comités d’hygiène est une des réussites du projet. Toutefois, la création d’un véritable métier d’hygiéniste et une formation spécifique de ces derniers m’apparaît primordiale.

Parmi les nombreux projets nés dans le contexte Ebola et donc en période d’urgence, TWIN2H s’est distingué par son côté original et innovant. Un accent particulier a été mis sur les aspects pratiques et la formation par les pairs. Les nombreux ateliers de « concernement » ont été autant d’occasion d’impliquer au plus près les personnels de santé guinéens et de les convaincre qu’ils sont eux-mêmes, par leur prise de conscience, un des éléments de la solution de l’hygiène hospitalière.

Le projet TWIN2H a aussi permis de redynamiser des partenariats hospitaliers qui étaient en sommeil. Je pense en particulier à ceux qui lient les Hospices civils de Lyon et le CHU de Bordeaux avec les hôpitaux de Conakry et à celui qui associe le CHU de Strasbourg et l’hôpital de Labé. Je forme le vœu pour que ces partenariats se poursuivent au-delà du projet TWIN2H et que cette coopération hospitalière aura trouvé un nouveau souffle sur la lancée de TWIN2H.

TWIN2H a aussi été l’occasion de renforcer la coopération avec les ONG françaises du secteur santé SOLTHIS, WAHA, les Enfants de l’Aïr et le GERES qui ont une nouvelle fois montré tout leur professionnalisme.

TWIN2H c’est aussi un projet complémentaire aux interventions de l’UNICEF, de l’OMS, de la GIZ, de JIHPIGO, de l’Union européenne, et de l’Agence française de développement.

Expertise France, qui conduit TWIN2H a également mis en œuvre les projets PREPARE, pour la mise en place d’un système d’alerte précoce et de réponse aux épidémies, LABNET, pour la mise à niveau des laboratoires, que poursuit indirectement l’Agence française de développement et sera un des opérateurs du PASA 2 de l’Union européenne.

Sur financement du gouvernement français, Expertise France va aussi mener un projet pilote à Conakry, Kanakan et Labé sur les urgences hospitalières et un projet sur la thématique de la résistance anti microbienne.

Dernière modification : 17/10/2018

Haut de page