CTE-Macenta : mission de préfiguration

Au cours des mois de juillet et d’août 2014, l’épidémie connaît un nouveau pic en Sierra Léone et au Libéria, mais aussi, à partir du mois d’août, en Guinée. Le 8 septembre, le ministère de la Santé guinéen sollicite auprès de l’Ambassade de France un appui pour la mise en place d’un Centre de traitement Ebola à Macenta, particulièrement touchée par l’épidémie.

Le 21 septembre 2014, une équipe de préfiguration formée par l’Ambassade de France en Guinée et en Sierra Léone se rend à Macenta, en Guinée forestière, à quelques kilomètres de la frontière libérienne.

En concertation avec les équipes de Médecins de Sans Frontières qui y ont aménagé un centre de transit, l’équipe de préfiguration s’attache à l’identification du site du futur Centre de traitement Ebola de Macenta (CTE-Macenta).

Le fonctionnement en sera assuré par la Croix Rouge française.

Dans le contexte du 2e pic de l’épidémie qui frappe la population, il est important que celle-ci adhère pleinement aux mesures mises en place pour garantir aux personnes malades les meilleurs soins possibles.

Les événements tragiques de Womey viennent de le démontrer 4 jours auparavant.

C’est pourquoi le Docteur Antoine PERRIN, de l’EPRUS (Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires) et le Colonel Renaud DEVOUGE, Attaché de Défense de l’Ambassade, se réunissent avec les villageois.

C’est en effet à la population que reviendra le dernier mot sur l’implantation du CTE-Macenta.

réunion d’information
JPEG

le vote à main(s) levée(s) valide le choix de l’emplacement du CTE-Macenta
JPEG

photo de famille
JPEG

Dernière modification : 07/11/2014

Haut de page